Haute montagne : comment se préparer à affronter les sommets ?

Vous avez un projet d’affronter les hauts sommets des Alpes, sachez alors que cette activité exige avant tout une bonne préparation physique et technique. Cela est en effet nécessaire pour vous aider à parcourir la haute montagne en toute sécurité et avec plus d’assurance. Une préparation optimale est le premier facteur de réussite pour atteindre les sommets.

La préparation physique

La préparation physique doit se faire quelques mois avant la date prévue pour le départ en haute montagne. En effet, un entraînement de quelques jours avant le grand événement n’aura que peu d’impact et de changement sur vos capacités corporelles. Sur le plan musculaire et cardiaque, il vous est conseillé alors de commencer votre préparation pour l’alpinisme au sommet des Alpes au moins 100 jours avant la date du départ. Cela permet entre autres d’améliorer considérablement vos capacités cardio. Pour ce faire, il convient mieux de privilégier les sports d’endurances en faisant par exemple une heure de vélo ou footing au moins trois fois par semaine avec un rythme soutenu et correct. En optant par la course, vous pouvez garder le rythme à plus de 10 km/h. La pratique du trail et de la randonnée sont aussi d’excellents techniques d’encaisser la dénivellation pour optimiser votre condition physique avant de réaliser votre projet d’alpiniste.

La préparation technique

Pour garantir votre sécurité et celle des autres personnes, il est obligatoire d’apprendre les techniques de base de l’ascension en haute montagne. Vous devez ainsi maitriser l’utilisation des piolets, les principes de l’encordement et le cramponnage. La meilleure solution pour vous former est de suivre une formation dans une école de glace et d’une première ascension. Cela vous permet en effet d’appliquer les techniques apprises en dimension réelle et sur une phase d’initiation. En générale, les formations durent 7 jours dont les 4 premiers sont consacrés à l’instruction des techniques et l’ascension d’un sommet plus basse, avant de vous tourner vers l’ascension des sommets plus haut sur les 3 derniers jours.

La préparation des équipements

Vous allez vous balader en 5 000 m d’altitude en haute montagne, la préparation des équipements à emporter doit être spécialement réfléchie. Le but est de ne pas alourdir votre sacoche d’alpinisme, tout en ayant l’essentiel pour ne pas souffrir du froid. En effet, les températures peuvent descendre jusqu’à -20 °C en haut des Alpes en plein été. Durant la formation pour affronter les sommets, vous obtenez une liste de tous les équipements à prévoir tels que les crampons, le piolet, le baudrier, le casque, la lampe frontale, les vêtements d’alpiniste, etc.

Fan de haute montagne : pourquoi ne pas découvrir le Népal !
Via Ferrata : des sensations fortes en sécurité !