L’Auto cross : un sport automobile venu du Japon !

L’auto cross fait partie des disciplines du sport mécanique. Les pilotes d’auto cross sont mis sous la protection de la FIA ou Fédération Internationale de l’Automobile ainsi qu’à la FFSA ou Fédération Française du Sport Automobile, tout comme les autres sports automobiles tels que le rallye, la course en circuit, etc.

Auto cross, histoire et caractéristiques

Apparu depuis le début des années 70, l’auto cross promet toujours un spectacle de course sur piste en terre. Souvent, cette discipline venue du Japon, se déroule en peloton d’une quinzaine de pilote. Pratiquée sur des circuits fermés de 1000 m environ, la compétition est composée d’une trentaine d’épreuves spéciales par an. En France, il faut passer par des championnats régionaux, du championnat de France, ainsi qu’un meeting pour espérer remporter un titre européen. Au total, entre 100 à 245 participants ont été récemment recensés pour disputer le titre de champion de France. Dans ce contexte, les pilotes se mettent en concurrence sur des courses très chronométrées durant toutes les manches, avant de disputer la finale. 

Les divisions 3 : la formule 1 de la terre

Souvent appelée la formule 1 de la terre, l’auto cross division 3 « libre », sont des machines spécialement conçues à partir des matériaux très performants. On l’appelle également la vitrine de l’auto cross. Côté motorisation, elles disposent d’énormes moteurs cylindrés de 1300 cm3 et peuvent même aller jusqu’à 4000 cm3. Ces machines ont la capacité de rivaliser avec la WRC. Quant à la catégorie 3A, c’est un peu les mêmes caractéristiques que la division 3 libre, mais la différence, c’est que les moteurs doivent être produits par la production moto ou automobile. Il existe également une autre sous-catégorie dans la division 3. Il s’agit de la division 3 « 2 litres » qui sont une catégorie de 2 roues motrices seulement.

Les divisions 4, 1 et 2 : la catégorie des amateurs

La division 4 donne accès aux jeunes pilotes. L’âge minimum requis est de 12 ans et l’âge maximum est de 25 ans. Ce qui différencie cette catégorie, c’est son ouverture à l’international. En effet, la motorisation n’est pas un atout important. Elles sont équipées d’un moteur de 600 cm3 environ.

Quant à l’auto cross division 1, elle est presque inutilisée en France. Ce sont des véhicules de tourisme bénéficiant de quelques modifications et alimentés par 4 roues motrices et d’un turbocompresseur. Concernant l’auto cross division 2, il s’agit de la catégorie destinée aux nouveaux « spectateurs ». À ce propos, la motorisation ne doit pas dépasser les 3500 cm3. C’est une catégorie Franco Française. L’auto cross division « 2 litres » ressemble à la division 2, mais seulement en 2 roues motrices. 

Le Rallycross : apprenez à contrôler votre véhicule !
Enduro : comment améliorer ses performances ?