Le stunt : plus qu’un sport, l’art de la voltige !

Discipline originale des pilotes de moto chevronnés, le stunt désigne un ensemble de cascades consistant à réussir des figures de voltige sur la roue avant ou arrière de son bolide. S’il est parfois jugé dangereux, cette discipline est avant tout un art spectaculaire et de haute voltige pratiqué par les motards.

Le stunt : un spectacle sans pareil !

Apparu dans les années 1980 aux Etats-Unis, le stunt se définit comme une discipline américaine ralliant idéalement spectacle et sport. Les premières actions ont été caractérisées par l’enchaînement de figures comme le wheeling. Il s’agit notamment d’une technique consistant à rouler sur le pneu arrière de la moto en y ajoutant éventuellement des figures. Au fil du temps, le progrès technologique a permis de réaliser des figures de haute voltige offrant plus de spectacle. Dénommées sticks, ces figures sensationnelles sollicitent la roue avant ou arrière. Si cette discipline est très sollicitée dans divers championnats aux États-Unis, elle n’est pas encore reconnue en tant que sport en France.

Les figures du stunt

Dans le stunt, les figures de base restent le burn, les wheelings et le stoppie. Ce dernier désigne le fait de rouler sur la roue avant en prenant un élan suffisant puis en freinant assez fort avant de redresser le véhicule. En ce qui concerne le Burn, celui-ci est une figure consistant à freiner via la roue avant tout en laissant la roue à l’arrière tourner le plus rapidement possible, dans le but de diffuser une bonne dose de fumée à partir de la roue arrière.

Plus qu’un sport, le stunt constitue l’art de la voltige par excellence, les stunters ne se limitent point aux figures de base. En effet, d’autres figures à la fois intrigantes et spectaculaires existent telles que l’enchaînement des figures acrobatiques associant coups de pied et coups de poing.

Sur quel type de moto réaliser du stunt ?

Le bolide d’un stunter est doté d’une puissance sportive préparée à l’avance. Il est également assujetti à des paramétrages importants en vue de l’alléger. À titre d’illustration, la moto peut bénéficier d’un remplacement de guidon, d’un raccourcissement au niveau de la transmission. Toutefois, il faut admettre que certains amateurs passionnés n’hésitent guère à plonger dans cet art de la voltige avec une moto débridée. Quoi qu’il en soit, le véhicule d’un stunter doit être préalablement bien équipé afin de réduire les risques que peuvent subir le corps en cas de chute. Connaissant aujourd’hui un succès sans précédent, le stunt fait l’objet d’un Grand Prix tous les ans.

Terrains accidentés, circuits difficiles : le motocross, le sport deux roues dans l’extrême !
Quelle est la particularité d’un circuit de speedway ?