Quelle est la particularité d’un circuit de speedway ?

Le motocross est actuellement devenu un sport mécanique très prisé. Ce type de sport connaît de plus d’évolution. La première course de motos est née aux USA en 1902, alors qu’aujourd’hui, c’est en Europe qu’elle connaît une grande réussite. En parlant d’un motocross, il est indispensable de parler du « circuit speedway », un terme anglais qui signifie piste de course moto. Découvrez la spécificité d’un circuit speedway.

Ce qu’il faut savoir sur le circuit speedway

Une course speedway se manifeste sur une piste définitivement fermée et non. Il s’agit d’un tournoi se déroulant sur deux ou plusieurs tournants en parcourant quelques tours selon les catégories. Ce type de compétition doit se dérouler sur un circuit speedway pour la sécurité des motards et aisni que celle des spectateurs. En fait, tous les détails qui concernent la course sont définis par la loi du sport y compris les caractéristiques d’un circuit de course à moto. En sachant toutes les règles relatives au circuit, vous saurez ses particularités.

Les règlements relatifs au circuit : que dit la loi ?

Il est à noter que les règles relatives au circuit speedway sont déterminés dans les RTS ( Règlement Technique et de Sécurité). Il existe quelques normes à respecter pour que la compétition puisse avoir lieu. Par exemple, lors du tournoi, l’organisateur de l’événement doit fournir : un arbitre, chronométrage ou station de pointage au-dessus de la ligne de départ et un pilot park équipé d’installations sanitaires et d’adduction d’eau. Selon la catégorie (plus de 250 cc ou moins) il existe une largeur et un nombre de pilote imposés pour la ligne de départ.

Les caractéristiques spécifiques d’une piste de motocross

Les particularités d’un circuit speedway résident dans ses caractéristiques. À savoir, le sol doit être bien aplati, il ne doit pas être doté d’un tournant à grand rayon, La délimitation interne doit être réalisée par une couleur avec une nuance différente avec celle de la piste, la hauteur maximum des marques de délimitations en béton ne doivent pas dépasser 5 cm au-dessus du sol. Puis, après chaque match, ou lorsque c’est nécessaire, la piste doit être ragréé. Ainsi, les matériaux nécessaires à ce nivellement doivent être placés en permanence dans la zone prévue à cet effet. Enfin, la dimension du circuit doit être conforme à la norme suivante : elle doit avoir une longueur de 1,60 cm minimum et 4,80 cm maximum, la largeur minimale de la ligne droite est de 10 m, tournant de 14 m pour les 250 cc, la ligne droite est d’au moins 8 m et la distance de braquage inférieure à 250 cc est de 10 m.

Le Rallycross : apprenez à contrôler votre véhicule !
Enduro : comment améliorer ses performances ?